Le quadrant du cashflow

Classé dans : Non classé | 0
L’homme mangera à la sueur de son front. Cette citation de la Bible est bien connue dans le monde entier. Chacun doit donc travailler et vivre du fruit de son labeur. C’est dans cet ordre d’idée que Robert Kiyosaki, un éminent économiste américain d’origine japonaise, conseiller financier de Donald Trump ( l’actuel Président des USA) et auteur de plusieurs bestsellers, a classé les travailleurs dans ce tableau qu’il a appelé « le quadrant du cashflow ».


Dans la société active, il n’existe que 4 façons de gagner des revenus, d’après Robert T. Kiyosaki. Soit on est
employé E, soit self-employé S, soit Businessman B ou Investisseur I.
E = employés/salariés
– avant: stabilité d’emploi, rémunération connue et régulière, plan de carrière possible.
– aujourd’hui: emploi incertain, revenus incertains, plan de carrière aléatoire…!

Un employé c’est quelqu’un qui travaille pour quelqu’un, une société privée ou étatique moyennant un salaire. Il échange son temps contre de l’argent et généralement il a un salaire mort-né (le salaire est dépensé avant même de l’apercevoir). Il est l’objet du rêve de son employeur, et aide son patron a devenir riche. Le comble c’est que de fois il possède plus de diplôme que son employeur. D’après Robert Kiyosaki, c’est un esclave sans menottes… Et être employé c’est signer un contrat avec la pauvreté…

 


Le fait que son avenir financier est sur les mains et l’humeur de son employeur, il est en permanence assis sur une chaise éjectable donc peut se faire virer à tout moment. Ce sont les esclaves des temps modernes, car ils sont un peu mieux entretenus que leurs ancêtres et ont certains droits. Mais toutes les richesses qu’ils produisent appartiennent à leurs employeurs. Ils sont très souvent ou même toujours endettés et se retrouvent la plupart du temps dans la pauvreté quel que soit leur niveau de salaire. Car leurs besoins augmentent toujours plus vite que leurs revenus.
Qu’est-ce que le salaire ?
C’est ce que vous gagnez chaque mois en échangeant votre qualification, votre compétence et votre temps contre de l’argent.
Qu’est-ce que le revenu résiduel ?
C’est lorsque vous travaillez une fois ou quelques fois et vous continuez d’être payé encore, encore et encore même après que vous ayez arrêté de travailler.
Quel que soit votre salaire, lorsque vous cessez de travailler, votre vie devient insupportable, même si vous bénéficiez d’une pension de retraité. Seul votre investissement actuel peut vous maintenir, même lorsque toutes vos sources de revenu actives vous lâchent.
Des sondages ont révélé qu’après les mendiants, le groupe de personnes les plus pauvres au monde sont les salariés. Ils vivent dans un cycle de pauvreté étendu sur 30 jours. En effet, pour les salariés, le salaire est attendu tous les mois et le moindre petit retard occasionne une anxiété extrême, la pression et parfois, la déception.
Le salaire est une solution à court terme pour des problèmes à long terme voire pour la vie.
Le salaire est un piège dans lequel les salariés se sont engouffrés et sils n’y prennent garde, il leur est difficile de s’en défaire.
Le salaire est ce que votre employeur vous donne pour vous maintenir dans la dépendance. Votre employeur ne vous donnera pas plus qu’il n’en faut de peur que vous soyez libéré financièrement et que vous le quittiez.
Salariés ! Le salaire à lui seul ne peut pas résoudre tous vos problèmes d’argent. Vous avez besoin de d’autres sources de revenu pour avoir l’équilibre et vivre une vie épanouie.
Ne vivez pas en pêchant avec un seul hameçon. Utilisez plusieurs hameçons pour prendre beaucoup de poissons.
Le salaire est le MEDICAMENT pour gérer la PAUVRETÉ, non pour la guérir. Il n’y a que votre BUSINESS et votre INVESTISSEMENT qui peuvent soigner la pauvreté. La plupart des investisseurs ne sont pas des salariés.
La différence entre les mendiants et les salariés, c’est un mois de salaire.
Divisez votre salaire mensuel par 160 heures de travail mensuel pour savoir ce que vaut une heure de votre temps. A peine 1000 F par heure pour celui qui gagne 150.000 F par mois. Alors que dans le même temps, il y a des gens qui gagnent 10 fois voire 100 fois plus par heure même en dormant. Warren Buffet, le richissime homme d’affaires américain a donc raison de dire : « Si vous ne pouvez pas gagner de l’argent en dormant, vous serez condamné à travailler toute votre vie ».
La plupart des salariés finissent pauvres à court et à long terme. En effet, il est rare de voir un salarié devenir riche et réaliser tous ses projets s’il a travaillé honnêtement toute sa vie sans détourner.
Le salaire est ce avec quoi on vous a corrompu pour que vous renonciez en réalité à vos rêves.
Si vos économies annuelles ne représentent pas au moins 3 mois de salaire, c’est que vous êtes déjà pauvres.
Être salarié et s’y complaire, c’est une mentalité qu’il faut absolument briser !
Vous valez beaucoup plus que votre salaire.
Le salaire représente la valeur que quelqu’un (votre employeur) a attribuée à vos efforts sans tenir compte de votre réelle valeur mais le plus important pour vous, c’est à quel point vous vous valorisez vous-même.
La vie est un échange entre le temps, l’effort et la récompense. Pour être plus récompensé, vous devez vous valoriser d’avantage.Je vous exhorte donc à devenir financièrement intelligent, financièrement éduqué et à entraîner vos yeux à voir des opportunités autour de vous en dehors de votre statut d’employé à revenu actif au statut d’homme d’affaires.Réfléchissons et agissons…


S = Self-employed/indépendant

S = indépendant, est son propre employeur = « possibilités / probabilités » de revenus + les risques d’investissements. Mais surtout, il est « l’esclave » de son entreprise.
Ce sont ceux qui travaillent pour eux-mêmes. Ils ont la liberté de temps, et toutes les richesses qu’ils produisent vont dans leurs comptes. Mais leurs revenus s’arrêtent aussitôt qu’ils cessent de travailler. Un simple accident, une maladie ou une quelconque indisponibilité physique les fait basculer dans la pauvreté en très peu de temps.
S, comme solo, l’homme à tout faire. Un Indépendant est un travailleur autonome. Il échange aussi son temps contre de l’argent à la seule différence avec l’employé c’est qu’il n’as pas de patron, il est son propre patron. Les indépendants se croient riches car ils peuvent dépasser d’une manière très considérable le salaire d’un employé. Ils n’ont pas de limite financière et peuvent définir la quantité de revenus estimé en fonction du travail à fournir. Il est son propre employé (taximan, avocat, boutiquier, propriétaire d’un cabinet, médecin en clientèle privée, propriétaire d’une start-up…). Le problème avec l’indépendant, c’est que le système repose sur lui-même … Ce qui veux dire, s’il ne travaille pas, pas d’entrée d’argent…Sa présence est requise et tout dépend de lui, sans lui rien ne peut se faire. Par conséquent, il ne peut prendre de congé, travaille plus ; son rythme de travail est imposé par son marché. Il est esclave de son propre système ce qui le condamne à la pauvreté quand il arrête de faire l’action.
Le E et le S, gagnent ce qu’on appelle des revenus actifs… Des revenus qui nécessitent leur présence, s’ils ne font plus l’action, tout s’arrête. Voilà pourquoi Robert, les qualifiés de pauvres. Car leurs systèmes ne reposent que sur eux…

B: Businessman

B = personne créatrice de sa grande entreprise, une société de plus de 500 personnes, et c’est « celle-ci » qui, maintenant, travaille pour son propriétaire !
Les personnes dans le quadrant « B » se mettent à l’abri des récessions car elles contrôlent leurs sources de revenus.
Ce sont ceux qui ont des employés qui travaillent pour eux, ils s’enrichissent sans avoir à mener des actions. Ils peuvent prendre des vacances tout en s’enrichissant continuellement. Mais ils ont généralement créé leurs entreprises avec beaucoup d’argent et ils ont besoin d’une formation de pointe souvent très chère et longue pour bien gérer. Ils n’ont pour travail que le contrôle régulier de leurs employés et de leurs entreprises.
Ils sont riches et vivent financièrement heureux avec leurs familles.
Un businessman c’est quelqu’un qui a mis sur pied un système dans lequel les gens travaillent pour lui. N’est pas businessman qui le veut. Est businessman celui qui a une entreprise qui a un chiffre d’affaires d’au moins 2.000.000 de dollars, emploie au moins 500 employés et un système qui exclut sa présence dont le système contrôle le système. Donc présent ou pas il gagne. La difficulté c’est que tu as des charges locatives, salariales, d’impôts et autres. Ces derniers paramètres font que 87% des entreprises ne fêtent pas leur 10ème année.
En plein 21ème siècle, tu peux être le businessman du 21ème siècle : tu n’as aucune charge locative, pas d’employé à payer, ni impôt, ni de marchandises à dédouaner.
Le businessman du 21ème siècle n’a que des partenaires. Plus il a des partenaires, plus il devient riches (son capital est relationnel), possède un système qui exclut sa présence, utilise le temps des autres pour bâtir sa fortune et gagne sur 10% des efforts de ses partenaires.

I: Investisseur

I = Investisseur est propriétaire et/ou copropriétaire d’entreprises et cumule les bénéfices du quadrant « B ».Ce sont ceux qui investissent leur argent dans le capital des entreprises pour recevoir une partie des bénéfices ou alors ceux qui investissent dans l’immobilier en mettant leurs biens en location. Ils sont les plus riches du monde.
Ils ont la liberté financière, car leur seul travail est de compter leur argent et de voyager pour le dépenser à travers le monde. Leur argent travaille pour eux.
Ils sont les patrons des personnes du quadrant « B », c’est l’idéal, la position privilégiée que tout être humain sensé désire vraiment.
Mais ils sont parfois avancés en âge.
Un investisseur, c’est quelqu’un qui a investi dans un système. Il ne travaille plus pour l’argent mais c’est l’argent qui travaille pour lui. Donc pas besoin de sa présence pour gagner. Il peut investir dans l’immobilier, à la bourse,… Il a le temps pour lui et pour sa famille. Son argent travail pour lui 24h sur 24h, ce qui fait que même quand il dort, il joue au golf, il mange ou se distrait, il y a de l’argent qui est généré pour lui quelques part. Il s’enrichit même endormi.
Les B et I, gagnent des revenus passifs, donc qu’ils soient présents ou pas, ils gagnent.
Maintenant, si vous avez compris, Quel types de revenus préférez-vous ? Actif ou passif ?
Si vous voulez apprendre à générer ce genre de revenus, comment devenir
Businessman, comment mettre en place un système duplicable qui ne nécessite pas votre présence, vous savez quoi faire.

L’employé aiment être commandé, et payer pour son travail. Il compte sur les autres et aimes vivres en leur dépend. La prise en charge et les assurances. Il cherche la sécurité et cette quête fait sa tombe.

L’indépendant déteste les ordres, dans son langage « si tu veux qu’une chose soit bien faites fais le toi-même ». Il aime prendre les choses en mains et ne compte sur personne. Il est l’homme à tout faire. Aime les défis et se prouver qu’il est meilleur que tous. Tout ce paramètre fait sa tombe, car tout impose sa présence et rien ne peut pendant 1 mois, s’il y a évolution c’est qu’ils sont des B sinon … je mettrai ma main à couper qu’il y aura dégradation. Car le système est centré sur eux.

Le businessman aime travailler en équipes. Aimes être en compagnies de plus intello que lui, aime apprendre d’eux. Son principe est d’utiliser les plus intellos à faire ce qu’il veut. Aimes gagner le temps et déléguer ses tâches à d’autres. Fait confiance aux gens. Ce point de confiance lui fait perdre beaucoup d’argent mais ne cesse de faire confiance. C’est un S amélioré, la différence c’est qu’il n’est pas en concurrence avec quiconque.

L’investisseur c’est un « risqueur » émotif. Il a le goût du risque, il croît à l’émotion que tu as face aux projets présentés. Fait confiance. Il aime aider les gens et les soutient dans ce qu’ils font.
Toutefois, si tu veux t’aventurer dans l’un des quadrants,il faudrait d’abord apprendre à avoir les facultés nécessaires pour réussir dans ce quadrant.

Raison pour laquelle je conseille les gens de rejoindre FFG, l’école du Business, qui t’apprend comment acquérir des facultés nécessaires pour réussir dans tel ou tel quadrant, tout en bâtissant un empire qui te génère des revenus passifs.

VOULEZ-VOUS DEVENIR L’HOMME D’AFFAIRES DU 21ème SIECLE ?
Rejoignez-nous à l’école des affaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 27 =